HistoriqueMentorAdmin

1946 : Création de la maison d’édition familiale MENTOR

Maurice Walrave, jeune ingénieur centralien, était un passionné de langues. Vers la fin du conflit 14-18, il a servi l’Etat-major Franco-américain en tant qu’interprète entre français, américains, anglais et allemands, ce qui a accentué son intérêt et sa passion pour les langues.
Par la suite, il devint chef d’entreprise dans le domaine du textile. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, il continue de travailler sur Paris, ne rentrant que de temps en temps en Poitou où il avait mis à l’abri sa nombreuse famille.

C’est en ces heures troublées de notre histoire qu’il imagine une nouvelle méthode d’apprentissage des langues étrangères, la Méthode MENTOR. Mettant à profit le temps perdu lors des interminables attentes sur les quais de gares, il conçoit une nouvelle manière d’apprendre à la maison, partant du constat que l’éducation nationale traite l’enseignement standard de l’anglais comme celui d’une langue morte !
Dès 1946, il édite un puis plusieurs livres à l’intention de ses nombreux enfants, ces livres ne comportant aucune traduction !

Devant le succès des premiers MENTORS en anglais, la méthode fut brevetée puis étendue avec le concours de nombreux collaborateurs étrangers à l’allemand, à l’espagnol et au latin. Les supports audio étaient en ces temps-là sur disques vinyle, puis passeront sur cassettes électromagnétiques.

Cette méthode MENTOR connut dès l’origine le succès et une diffusion très rapide puisque plus de 600 000 ouvrages furent ainsi vendus en ces premières années de l’aventure familiale.

Maurice Walrave - Createur des Editions Mentor Méthode d'apprentissage des langues

Famille Walrave 1940

Famille Walrave dans les années 70
La nombreuse famille de Maurice WALRAVE à Nogent-sur-Marne dans les années 70 , période de la reprise des Editions Mentor par son dernier fils Philippe.


Philippe Walrave Editions Mentor Apprentissage de langues


1982 : Reprise de la maison d’édition familiale MENTOR

En 1982, son fils Philippe Walrave, dernier des 12 enfants de Maurice WALRAVE reprend le flambeau de la maison d’édition familiale MENTOR. Philippe, qui, avec sa nombreuse fratrie, a servi de bêta-testeur à la méthode MENTOR, parle ainsi couramment l’anglais et l’allemand. Il passera d’ailleurs son baccalauréat dans la langue de Goethe !

Professeur et chercheur à SupAéro, Philippe donne des conférences internationales en anglais. Il crée ensuite deux entreprises, TEREL puis MENTOR Sciences. Il met aussi sur pied à cette époque une association professionnelle, France Didac, regroupant une centaine de sociétés françaises spécialisées dans la conception et la fabrication de matériel didactique, dont il sera le premier président.

Appelé au conseil d’administration de la structure mondiale, WorldDidac, il en deviendra par la suite le premier président de nationalité française, de 1996 à 1999.

Autant dire que sa connaissance des langues acquise via la méthode MENTOR paternelle lui a été très utile, puisqu’il fut amené à se déplacer dans le monde entier, au cours de voyages d’études et d’expositions.

A ces occasions, Philippe mesurera pleinement toute la puissance de la méthode MENTOR, car, confronté à de multiples cultures et usages différents de la langue anglaise, il parvient toujours sans difficulté à trouver une manière de s’exprimer et de communiquer.

La méthode sera alors étendue avec la création de la série d’approfondissement de la langue anglaise et des ouvrages et enregistrements audios de formation à l’arabe.

Cette longue expérience personnelle de la méthode MENTOR l’a ainsi amené à proposer la série de conseils suivante :

BIEN UTILISER LA METHODE MENTOR




2004 : L’apparition du numérique dans la méthode MENTOR

A partir de 2004, adieu vinyles et bandes magnétique, les enregistrements audios de la méthode MENTOR sont numérisés afin d’offrir aux clients toute la puissance de la technologie moderne, pour une plus grande souplesse d’utilisation et une qualité d’écoute optimum (lecteur MP3, ordinateurs, smartphones, tablettes).
Ces travaux d’informatisation ont bien entendu encore accru les capacités pédagogiques de la Méthode MENTOR, déjà attestées par de très nombreux témoignages.

Le but aujourd’hui pour Philippe Walrave est tout simplement de pérenniser ce trésor familial, ce travail énorme, cette « success story » familiale. Il est, cela va de soi, capital pour toute la famille de faire perdurer la mémoire du fondateur de la Méthode MENTOR.

Pack Tricks and Troubles - Anglais - Méthode MENTOR